Portraits aux visages déformés de Maria Cantisano

Mis à jour : 15 sept. 2018

Maria Cantisano, est une jeune artiste provenant de la République dominicaine. Elle nous surprend avec sa série de portraits aux visages déformés, aux petites touches exotiques et florales. C'est comme si l'âme de ses personnes prenait possession de leurs corps, parfois de façon poétique, parfois de façon trash. Un parti pris qui donne une atmosphère mystique à ses œuvres.



✢ Cliquez sur la flèche à droite pour découvrir les oeuvres


C - Qui est Maria Cantisano? Quand as-tu commencé à peindre ? Parle-nous un peu de toi

M - Je m'appelle Maria Cantisano, je suis née et j'ai grandi en République dominicaine. J'ai une Licence en architecture de l'UNIBE - République dominicaine et un MASTER en Advanced Design and Digital Architecture de ELISAVA, Barcelone. J'ai commencé à créer des oeuvres numériques, digital art en 2013. J'en avais besoin pour exprimer ce qui arrivait dans ma vie à cette époque.

« J'ai toujours utilisé la femme comme une icône dans mon art, ignorant toujours son visage et ses spécificités »


C -  Tu as un style artistique très puissant et bouleversant. Ca me rappelle un peu le travail de Benjamin Carbonne. Qu'est-ce qui t'inspire le plus ?

M - J'ai toujours utilisé la femme comme une icône dans mon art, ignorant toujours son visage et ses spécificités. Chaque oeuvre est inspirée par ma relation amoureuse du moment. Je pense que mon art est une façon pour moi de mieux les comprendre.

Le titre de chacune de mes créations, généralement un mot ou une phrase, a une signification particulière avec la pièce. J'adore absolument déformer les visages et le corps humain, je trouve que ça exprime beaucoup plus d'émotion que de simplement représenter des expressions faciales humaines.

 


C - Quelles sont tes principaux outils de création ?

M - Mon seul outil de création est mon ordinateur, je travaille principalement avec Photoshop.


Crédit photo : Maria Cantisano - @mariiconsue


C -  Comment la culture caraïbéenne influence-t-elle ton travail ?

 M - Lorsque j'utilise la botanique dans mon art, c'est parce que je suis influencée par la Caraïbe. D'ailleurs, quand je déforme des visages humaines, ils fondent ou s’effondrent, ce qui me rappelle un peu la chaleur des îles.


« Lorsque j'utilise la botanique dans mon art, c'est parce que je suis influencée par la Caraïbe. »


C - Quel est ton métier en ce moment ? Quels sont tes projets futurs ?

M - Je travaille actuellement dans une entreprise de design d'intérieur à Detroit, au Michigan. À l'avenir, je compte réaliser un projet de recherches personnelles sur l'architecture et l'urbanisme en République dominicaine à distance.



Les expositions à venir :

Aout 2019 - "Fitwich" à The Scarab Club (Detroit, Michigan)

November 2018 - USA “Photoimagen 2018” au Centro de la Imagen (Santo Domingo Dominican Republic)


C - Quelle est l’oeuvre dont tu es la plus fière, et pourquoi ?

M - Mon œuvre préférée est intitulée "Unaccompanied". Je pense que le niveau de défiguration que j'ai apporté à cette pièce était un niveau que je n'avais pas atteint auparavant, et que j'adore.






Suivez Maria sur ses réseaux sociaux >

Instagram




Vous avez aimé cet article ? Faites-le nous savoir !




TAG :

#Caribeart #CaribbeanArtist #Caribbean #Caribe #Maria #Cantisano #MariaCantisano #Antilles #RepubliqueDominicaine #Dominicaine #Republique #Iles #Ile #Femme #Femmes #Visages #Visage #Portrait #Portraits #Déformés #Déformé #Exotic #Botanique #Nudité #Art #Artistes #Digital #Blog #Magazine #Mag #Webmag #New #Français #Espanol

© 2020 - Caribeart - Tous droits réservés - Site par Kimberley DEMAGNY